11/08/2010

15. Les Rogassions

Rogations_01.JPGQuand dji stoûs corâle à l'églije Saint Remy, à Scaussène, dj'ai fé saquan coûps les rogassions avû l'curé, les-autes corâles èyè n'pètite binde dè djins (presquè tout pûr feûmes ) . 

Les rogassions, çà s'passoût les 3 djoûs d'vant l'fièsse dè l 'Assinssion, à sîs-eûres du matin(ye). C'astoût twas p'titès prossèssions qu'on f'joût dvins les tchamps à l'intoûr du vilâdje tout-in dijant in tchap'lèt, pou d'mandér au Bon Dieu yè à ses Saints(ye) què les récoltes fuch'tè bonnes.


El lundi,

On s'in dalloût pa Trîrée, on dèskindoût pau pachî Péters pou d'aller èrtchère au bas dè l'Déme. Dèlé l'since du gros Mémé, on perdoût l'vwéye dès Crachéyes yè l'tchèmin(ye) dè l'Follie pou r'montér djusqu'à l'églije.

El' mardi,

On deskindoût s'qu'à dsu l'place, on londjoût l'Sènètte djusqu'au Tiyu, on passoût èl'long du parc yè du chateau Duray, On r'montoût pa l'rue Saint Bernard, on s'arrêtoût pou dîre in Pater' à l'tchapèlle, on suivoût èle tchèmin(ye) dè l'swarîe djusqu'à l'intréye du Quartier. On rdèskindoût djusqu'à su l'place pour r'monter à l'églije pa l'rue Haute.

El' mèrcredi,

On montoût pa l'rue du Nord. Après in Pater pou les moûrts, à wauteûr du cimintière, on arrivoût au Rond Point yè au passâdje à niveau d'Ognée, pou ataquî l'montée du tchèmin(ye) dès 7 Douleurs yè arrivér à l'tchapèlle. Après qu'on avoût dit inchène ène dijin;ne dè no tchplèt, on s'infutoût dvin n'forryère pou dèskinde yè arriver au d'bout d'èl' grande drève. El pupârt dè temps, on arrivoût avû des bèrdou.yes djusqu'à les d'nioûs padsoûs l'pont du tchmin d'fièr. On r'montoût adon l'rue d'Hinripont yè ou rintroût pa l'rûe d'l'Eglije.

 

 Au fil des annéyes, il a yeû d'moins-in moinsse dè djins. A l'fin(ye) des années conquante, on a fé les rogassions au nûte, on a rascourci l'tchèmin(ye), on n'a pu fé qu'in djoû yè pou fini, l'curé a tout supprimé.

Il a pou cwâre qu'avû les engrais mirakles yè les pèstissîdes tout puissants, on n'avoût pu dandjî du Bon Dieu pou fé pouser les bettrâles, èl sicoron yè les pètotes.

 Dj'ai sté dvins les dernîs à fé l'toûr avû l'curé. Cà m'pléjoût fin bî d'pourmèner ainsi dvins les tchamps, dè fé spiter l'rosée à l'pointe dè mes bottines yè d'intinde les mouchons tchanter leûs-arguèdin.nes.

 C'èsse-t-in sondjant à ces p'tits pléjis-là qu'in 1963, dj'ai scrit dvins « L'Mouchon d'Aunia » des Scriveûs du Cente, in poème què vos pourez lîre in clikant sû l'imâdje droûci padzous.

 

521.jpg

 Texte en français: Cliquez dans le colonne de droite sur "15. Les Rogations"

1426375627.jpg

Écrit par Puvipusot dans Général, Seniors | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.