07/09/2009

5. Djeûs d'gamins.ye

« Au djeû d'tirlibibi, on n'pierd jamais, on gâgne toudis »

A l'sézon des cèriges, on-intind fon qu'ça dèvins l'cour dè l'éscole pindint l'récréassion.
Dvins l'cour des grands, tout l'long du mur du fond, ène dijaine dè gamins.ye sont assis. Padvant ieûsse, au mitan d'in p'tit rond tracé à terre, i-z-ont fé in p'tit moncha d'poussière dè cindréye dè 5 cm dè haut avû l'coupète aplatie. Au d'zeûr, su in p'tit cayau plat, ène pièrète dè cèrige. A costé d'ieûsse, ène muzète plène dè pièrètes .In mète pu long, padvant ieûsse, ène ligne marque èle limite du djeû. Dè l'aute costé dè l'ligne, les djouweûs, tèrtous avû leu muzète à leû main.ye.

El règue du djeû, c'est d'cachî, in tapant avû n'pièrète, à abate èl'ciènnne qu'èsse-t'à l'coupète du p'tit moncha d'cintes.

In couminchant, les prix sont annoncîs pa les « marchands »: 2 pièrètes pou povoir djouwer 10 coups; on r'çoit 5 ou 10 pièrètes quand on a gagnî. A chaque coup raté, èle pièrète lancéye est pièrdue.
On compte les coups, on s'chamaille, on s'maltraite, on s'bat, on brait, mais, qué pléji!

 A l'fin.ye d'èle récréassion, èl champion est l'cî qui s'inrira à 4 heûres avû l'pu grosse muzète !
Les pièrdants èrvéront èl lend'min.ye avû in moncha d'pièrètes dè cèriges qu'on a mindgî au nûte à leû mézon yè d'aucuns,ye s'instal'ront putète à leû tour comme « marchands » !


 Vu à l'eûre d'audjordû, ça a l'air bièsse. Yè pourtant.....

Eyè vous, quoû c'què vos d'in pinséz ?

Écrit par Puvipusot dans Général | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.